Les Mansour, des Trois Frères à Big Boss, une histoire de prêt-à-porter

The content originally appeared on: News Americas Now

Black Immigrant Daily News

The content originally appeared on: Martinique FranceAntilles

Saga familiale

Wendy Noel
[email protected]

Athier et Ilham Mansour ont repris le magasin il y a une vingtaine d’années qu’ils ont renommé Big Boss.  • JEAN-MARC ETIFIER

Bien connu des Martiniquais et particulièrement des Foyalais sous le nom Les Trois frères, le magasin de prêt-à-porter Big Boss situé rue Schœlcher appartient à la famille Mansour depuis les années 60. Une enseigne familiale qui pourrait disparaître, la nouvelle génération ne désirant pas reprendre l’affaire. 

L’enseigne Les Trois frères, bien que défraîchie,
continue d’orner la devanture du magasin. « Je n’ai pas réussi
à l’enlever », admet Athier Mansour. « Aujourd’hui
encore, les clients disent : ” On va chez Les Trois frères
” », complète son épouse Ilham Mansour. Et pourtant, depuis
que le couple a repris le magasin il y a une vingtaine d’années,
c’est bel et bien l’appellation Big Boss qui est indiquée sur le
store habillant la façade de cette boutique de prêt-à-porter située
rue Schœlcher à Fort-de-France et connue des Martiniquais pour être
« le spécialiste de l’uniforme scolaire ». Les Trois
frères, c’est l’appellation du temps de son père Mohamed qui
s’était lancé dans le vêtement dans les années 50-60. Dans les
traces, lui aussi, de son propre père. 

L’histoire des Mansour en Martinique remonte en
effet au début du XXe siècle. En 1920, âgé d’une
trentaine d’années, Athier Mansour débarque à Saint-Pierre, après
avoir quitté, seul, la Palestine en bateau dans le but de trouver
du travail… au Panama. Mais en raison d’une panne d’hélice au
cours du voyage, le navire…

NewsAmericasNow.com